Comment devenir chauffeur de taxi ?

Vous désirez devenir taxi en France ? La procédure à suivre est assez simple, mais vous devrez réaliser plusieurs démarches et formations. Après avoir obtenu votre permis de conduire, un examen quant à vos capacités vous attend. Dès la réception de votre carte VTC, vous devez choisir de travailler comme indépendant ou devenir chauffeur de taxi salarié. Découvrons ensemble, plus en détails, comment faire pour etre taxi.

Les conditions préalables

La profession de chauffeur de taxi entre dans la catégorie des métiers réglementés. Ce qui veut dire que plusieurs conditions strictes doivent être prises en compte pour pouvoir travailler. Posséder un casier judiciaire vierge en fait partie. Effectivement, le conducteur ne doit pas avoir été arrêté pour une raison quelconque se rapportant au permis et à sa conduite (retrait de points, conduite sans permis, exclusion pour fraude à l’examen du permis, …).

D’autre part, pour bénéficier du certificat de capacité professionnelle, le futur chauffeur doit avoir obtenu :

  • Le permis de conduire de la catégorie B.
  • Un justificatif médical attestant de ses capacités à exercer le métier.
  • Et le certificat PSC1 (prévention et secours civiques de niveau 1) depuis au minimum deux années.

Quelles études ou formations suivre ?

En dehors de cette condition pour devenir taxi, vous devez obtenir des certifications et suivre une formation de taxi.

Le certificat de capacité professionnelle

L’acquisition du certificat de capacité professionnelle nécessite que vous réussissiez un examen organisé par la Chambre des métiers et de l’artisanat. Pour vous inscrire, vous devrez prévoir un budget de 195 euros. A l’issue, vous obtiendrez un diplome taxi.

L’inscription se fait au travers d’un formulaire disponible à la préfecture dont vous dépendez ou sur leur site web. Vous devrez fournir plusieurs documents et renseigner des informations.

Ensuite, le candidat devra passer deux genres d’épreuve :

  • Une épreuve d’admissibilité sous la forme de questions regroupées en sept parties. Elles permettent de vérifier que le futur chauffeur de taxi maîtrise son territoire, la réglementation du métier, les règles de sécurité ainsi que l’anglais et le français.
  • Un examen pratique d’une durée de vingt minutes. L’examinateur finira par contrôler votre capacité à fournir des renseignements touristiques et à facturer le client.

La carte professionnelle

carte professionnelle taxiLa carte professionnelle est indispensable si vous désirez devenir chauffeur de taxi. Elle s’obtient à l’issue du certificat de capacité.

Après avoir réussi l’examen, le préfet vous donnera, dans les trois mois qui suivent votre demande, cette carte qui précise les départements dans lesquels vous pouvez proposer vos services.

Une fois chauffeur, un stage de formation continue, doit être suivi auprès d’une école agréée. Il permettra d’obtenir une attestation valable pendant cinq ans. Vous l’aurez compris, la formation doit être renouvelée chaque cinq ans.

La licence de taxi

Il n’est pas possible de devenir conducteur de taxi sans l’autorisation de stationnement (ADS), que l’on nomme également licence de taxi. Vous pouvez en être vous-même le propriétaire ou bien en louer une auprès d’un exploitant, en choisissant de devenir chauffeur de taxi salarié.

Si vous désirez devenir taxi indépendant, vous pouvez l’obtenir de deux manières différentes :

  • En vous renseignant à la mairie de la commune où vous allez travailler, vous serez inscrit sur une liste d’attente. Cette inscription n’est valable qu’une seule année et vous devrez recommencer, si nécessaire. En bref, il se peut que vous attendiez quelques mois, voire quelques années dans certaines communes, si vous optez pour cette solution.
  • Vous pouvez également obtenir la licence auprès d’un artisan taxi qui désire arrêter son activité. Il peut la céder à un nouveau chauffeur pour un tarif convenu entre eux. Cependant, il devra avoir obtenu son autorisation de stationnement avant le 1er octobre 2014. Si cette date est dépassée, elle ne peut pas être cédée et vous devrez alors obligatoirement passer par votre mairie.

Quel statut juridique choisir ?

Le fait que vous déteniez votre propre autorisation de stationnement est déterminant lors du choix de votre statut juridique. Lorsque vous en disposez, vous pourrez prétendre au poste de conducteur de taxi indépendant. Si ce n’est pas le cas, vous devrez être employé auprès d’un exploitant qui vous louera cette licence.

En tant qu’indépendant, il est important de bien sélectionner la forme juridique de votre entreprise. Vous pouvez devenir auto-entrepreneur, mais généralement la majorité des chauffeurs choisissent de concevoir une entreprise. Si c’est votre cas, les formes qui conviennent le mieux sont la SASU ou l’EURL.
Comme vous vous en rendez sûrement compte, devenir chauffeur de taxi ne s’improvise pas. Si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à demander les conseils d’un spécialiste. Si tout est clair, lancez-vous !

Petite précision : si vous souhaitez devenir taxi conventionné, il faut savoir que des démarches supplémentaires doivent être effectuées. Il s’agit notamment des procédures de conventionnement à réaliser auprès de la CPAM.

Vous êtes chauffeur de taxi ? 
Inscrivez-vous sur monTransport.com pour recevoir tous nos demande de devis, comme LimouveZe.

Pour d’autres informations, utilisez notre boite à commentaires.

En partageant cet article, vous permettrez à vos proches de connaître la procédure à suivre pour devenir chauffeur de taxi.

Juliette Del Bello
Les derniers articles par Juliette Del Bello (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *